Il s’agit d’une question qui est régulièrement posée lors des cours de premiers-secours. En théorie, on entend souvent parler de la « non assistance à personne en danger » issue de la loi française. Que dit la loi suisse ?